Honeygain sur Orange PI PC2

Honeygain (https://honeygain.com) permet de générer des revenus passifs en partageant sa bande passante, tout comme earnapp par exemple (https://earnapp.com). Les gains ne vous rendront pas riche, il ne faut pas réver, quelques centimes par jour tout au plus. Le principe est de lancer un client qui va se connecter à la plate-forme de Honeygain et attendre qu’on lui donne du traffic à prendre en charge. Il existe des clients pour Windows, MacOS, iOS, Android et Linux.
Read full post gblog_arrow_right

BAN de ADDOK

La BAN(Base Adresse Nationale) est un jeu de données publié en Open Data et issu d’une collaboration entre plusieurs acteurs (communes, IGN, La Poste, OpenStreetMap,…). La BAN contient 25 millions d’adresses françaises géocodées ainsi que d’autres informations (population des communes par exemple). Elle est par exemple utilisée pour fournir l’API publique Adresse. ADDOK est un moteur de géocodage open source développé par l’Etalab. C’est ce moteur qui fourni l’API Adresse citée précédemment.
Read full post gblog_arrow_right

User Mode Linux

Il y a longtemps, bien longtemps, les solutions de virtualisation libres sous Linux n’étaient pas bien nombreuses. Pas de kvm, docker, lxc ou podman et qemu en était à ses débuts. Il existait des solutions légères comme linux-vservers et openvz mais qui nécessitaient un patch du noyau Linux (pour la petite histoire, il s’agissait de solutions qui aujourd’hui entreraient dans la catégorie conteneurs). Si tu avais de la chance, ta distribution fournissait des noyaux patchés (c’était le cas de la Debian par exemple), mais sinon tu avais droit à une recompilation du noyau.
Read full post gblog_arrow_right

Installer une VM en ligne de commande

Il n’y a pas si longtemps je suis passé à Archlinux sur l’une de mes machines. Dans le guide d’installation, pas d’installeur graphique ou textuel qui fait tout pour toi. Non, tu boot sur un système minimal, tu partitionnes ton disque, tu crées tes systèmes de fichiers, ta partition de swap, tu bootstrap une installation minimale, tu configures ta fstab, ton réseau et d’autres petites choses, puis tu installes le bootloader de ton choix et tu reboot dans ton nouveau système fraîchement installé… Et ça marche parfaitement.
Read full post gblog_arrow_right